• Home
  • Non classé
  • Tout ce qu’il faut savoir pour devenir dératiseur en Ile de France
Non classé

Tout ce qu’il faut savoir pour devenir dératiseur en Ile de France

Le dératiseur-désinsectiseur est un métier directement lié à la santé et à l’hygiène. Il requiert certaines compétences spécifiques et des aptitudes personnelles. Ainsi, si vous souhaitez devenir désinsectiseur professionnel, voici les points clés à savoir.

Métier de dératiseur, en quoi consiste-t-il exactement ?

Un dératiseur Ile de France a pour principale mission d’éradiquer tous les rongeurs ou bien de limiter leur prolifération. Pour ce faire, il faut capturer ces nuisibles et les « tuer ». Ce type d’intervention se fait en plusieurs étapes qui sont :

• Diagnostic complet d’une maison ;
• Évaluation du degré d’infestation ;
• Localisation du nid et de la population des nuisibles ;
• Choix du traitement le plus adapté ;
• Dératisation ou élimination proprement dite.

Il est important de souligner que le dératiseur d’élimine pas uniquement les souris et les rats. En effet, il traite également les maisons ou les locaux contre les cloportes, les mites, les loirs ainsi que tous les insectes nuisibles. On peut ainsi les qualifier d’entreprises 3D pour dératisation, désinfection et désinsectisation.

D’une manière générale, ces professionnels ont recours à des solutions chimiques. Un dératiseur Ile de France doit ainsi utiliser des produits anti-nuisibles efficaces sans que ces derniers puissent constituer un danger pour l’homme.

Quelles sont les compétences requises pour devenir dératiseur ?

Le traitement des souris ou des rats est une opération délicate qui exige à ce que l’intervenant soit en bonne santé et avoir une excellente condition physique. Il ne doit pas avoir la phobie des insectes. Par la même occasion, il ne doit pas être sensible aux éléments chimiques qu’il se sert.

En ce qui concerne les compétences, un dératiseur doit :
• Être capable de déchiffrer un plan ;
• Maîtriser des techniques mécaniques et chimiques de dératisation ;
• Connaître diverses méthodes de dépigeonnation ;
• Être à l’aise lors de l’utilisation d’outils bureautiques informatisés ;
• Connaître des méthodes efficaces contre l’humidité ;
• Être familier avec différentes pathologies végétales ;
• Se montre capable de coordonner et diriger une équipe ;
• Avoir la mainmise sur les méthodes de capture de rongeurs.

De plus, un dératiseur sera tenu de suivre toutes les règles d’hygiène, de sécurité et de propreté lorsqu’il intervient. Il faut également noter que le métier de dératiseur professionnel nécessite une formation particulière. Celle-ci aboutit sur un BEP ou un CAP en environnement et hygiène. Disposer de certaines habilitations en électricité ou en risques chimiques serait un plus.

Related posts

Obtenez votre permis de conduite d’une nacelle après validation des acquis

Le graphiste, un allié de taille pour une communication visuelle efficace

Comment obtenir une juste indemnisation après un accident de la route ?

Leave a Comment